StüPid Island

Forum en cours de création
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Kitsune [end]

Aller en bas 
AuteurMessage
Noces des Renards

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 19

MessageSujet: Kitsune [end]   Mar 31 Juil - 19:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    ♦ Nom → ***************************
    ♦ Âge (en Lunes) → 25 lunes
    ♦ Sexe → mâle
    ♦ Clan → chat a minceuh c'est pas ça //MUR// Clan de L'eau !
    ♦ Rang → ancien

ET TON PSYCHOLOGIQUE?!ET TON APPARANCE?! WTF ou qu'ils sonts!!!!!???
S T O R Y
Minimun 5 lignes complètes.
[list]Saches, mon jeune ami que j'ai eu un passé hors du commun ! Ho tu peux bien dire que je cherches des bobards, que la vieillesse m'a fait perdre la tête. Pourtant je n'écouterais pas tes remarques, car j'ai appris au fil éphémère de ma jeunesse que la vengeance ne sers à rien ! Mais j'ai également entendue que ne pas avoir de rancune serais s'avouer vaincu et dévoiler ses faiblesses : je te prierais donc de ne pas trop te moquer de moi veux-tu ? Parfait. Dans ce cas je vais te révéler sans tarder mes escapades -si je puis me permettre sans vanteries - plus qu'extraordinaires !

Cette histoire - presque insensée, je l'accorde - commence vingt-deux lunes en arrière :

Dans le clan de la Terre une formidable nouvelle réchauffait l'enceinte du camp. Un formidable miracle de la nature : la naissance de deux jolies boules de poils, toutes deux à l'identique pelage roux sombre. Le premier nouveau-né était un petit mâle aux yeux presque d'or. Le deuxième, une jeune femelle plutôt agitée aux magnifiques yeux violets.

Bon j'imagine que ta logique à compris qui était le jeune mâle ? Bien. A présent revenons trois lunes plus tôt encore :

Notre jeune meneuse reçu un rêve fort étrange, en plus simple pour toi mon jeune ami : une prophétie ! Une voix condescendante venant de nul part miaula :

Dans trois lunes ce seras ! Dans trois lunes ! Tu as trois lunes entières pour t'y préparer N'oublie pas !!! Tu ne devras pas oubliée mes paroles ce jour-là !!!

Si des chats élus avaient déjà reçus des prophéties étranges. Il me semble que celle-ci était la plus énigmatique jamais reçue. Et ce, par son manque d'informations !

Et pendant une demie lune le chef du clan de la Terre angoissait et se sentait rongée de l'intérieur par la peur, la peur de la faillite de sa tribu ! Mais une demie-lune passa et elle finie - malheureusement - par oublier les paroles de sa vision.

Revenons maintenant à la naissance de nos deux chats. La meneuse se sentait du baume au cœur et en avait totalement oubliée la prophétie.

Mais les sourires des chats se muèrent en grimaces de peur : un orage éclata dans le ciel et deux choses flottèrent dans le vent... puis atterrirent en douceur. L'orage se retira alors de la même façon qu'il était venu : dans un bruit assourdissant. Tout le monde avaient les yeux rivés sur les deux "choses" : des feuilles ! Oui, tout à fait jeune chat ! Des feuilles !!! Pourtant peu ordinaires : des feuilles de chêne simples mais ... pourvus de baies violettes comme les yeux de la chatonne nouveau-née : Boule de Houx, ma soeur. D'ailleurs nous fûmes les premiers moi et elle - en rampant évidemment car nous étions déjà doués de rapidité mais pas très stables sur nos petites pattes - à nous précipiter sur ces deux fruits. Nous n'écoutâmes pas notre mère qui, pourtant, nous recommandais la plus extrême prudence ! Tout les chats sages aujourd'hui n'ont pas le don de sagesse mais plutôt de désobéissance et de naïveté lorsqu'il sont encore très jeunes, c'est pareil pour tout le monde ! Et moi je ne faisais pas exception bien sûr ! Je me précipita le premier. Mais Boule de Houx sauta alors, et me renversa. Je me débattis dans les ronces ou j'avais atterris tandis que ma jumelle me toisait de toute sa hauteur, une espièglerie bien à elle, dans son regard violet. C'est donc elle qui enleva la baie la plus vive et joua un peu avec, puis, agacée, l'avala en une bouchée. Moi, bien sûr, je m’empressai de l'imiter, impatient. Mais furieuse, notre mère nous prîmes tout deux par la peau du cou et nous obligeâmes à rester cloîtrés dans la pouponnière !

Le guérisseur de notre clan garda le fruit dans sa tanière pour mieux l'examiner. En plein après-midi, profitant du sommeil de notre mère, Boule de Houx et moi, au prix de maintes efforts, nous nous infiltrâmes chez notre guérisseur et je mangeais l'autre baie qui, je trouves, avait un goût amer. Innocemment fiers de notre escapade, nous nous fîmes tout petits, une fois de retour dans la pouponnière.

Trois autres lunes passèrent ...

Ho que moi et ma soeur nous fûmes emplis de fierté lorsque nous devînmes apprentis ! Nos mentors étaient peu sévères et nous adorions les entraînements, même assidus. Mon nouveau nom fut Nuage Festif car déjà, je restais toujours optimiste et j'étais tout aussi futé que Nuage de Houx ! Mais le grand drame commença deux lunes plus tard, cet horrible moment qui allait arriver, qui était déjà convenu depuis notre naissance !

On retrouva à l'entrée du camp le corps d'un guerrier gisant sur un sol écarlate de sang.

Les accusations fusèrent. La confiance n'était plus vraiment présente dans le camp et tous s'accusèrent sauf ... moi et Nuage de Houx !!! Notre grande agitation rendaient à nos mentors la vie dure mais personne ne nous accusèrent, nous étions, d'après nos camarades, trop jeunes et trop aimables !

Pourtant, ne pouvant être tranquille après le meurtre de mon camarade je décida avec hardiesse de surveiller le camp endormi. Mes oreilles, ma truffe, mes vibrisses : nos ancêtres nous avaient donnés ces cadeaux et je ne manquai pas de m'en servir. Lorsque le vent souffla sur les fougères dans un bruit sinistre, je me plaquai au sol, le coeur battant. Enfin, reprenant courage, j'avançai dans les longues ombres des arbres qui harmonisaient parfaitement avec mon pelage sombre flamme. Mes oreilles se rabattirent d'instinct lorsque je vis un regard violet regarder avec mépris le coin ou j'étais caché. Par chance, le matou tourna la tête sans me voir, alors que je m'étais plaqué au sol, tremblant. J'entendis un cri de peur venant soudainement de la tanière des guerriers. Des chats accoururent pour aider le blessé. Et je le reconnus immédiatement : c'était mon propre mentor ! Poussant un cri de surprise je bousculai tout les autres pour venir frotter mon pelage contre le sien et lécher le sang qui coulait abondamment sur ses épaules. Nous entendîmes un autre chat accourir : notre chef en personne et notre guérisseur. La meneuse demanda d'une voix extrêmement aiguë et tremblante :

"Que le coupable, s'il a assez d'honnêteté, se désigne !

Évidemment personne ne répondit.

Je vis alors ce que je n'aurais jamais imaginé : je ne sus pas pourquoi mais l'idée me vint de regarder les pattes de mes camarades, ce que je fis. Or personne n'avait le sang de mon mentor sur les pattes personne sauf ....

D'une voix brisée et triste je feulai :

Nuage de Houx !

J'eus, à cet instant, une rancune sans limite. Je sautais sur la traitresse les larmes aux yeux. Le combat dura pendant près d'une heure ....

Et lorsque je me calmai j'avais moi aussi les pattes en sang .... et ma sœur le ventre découvert poussa un râle de haine, je me jetai alors sur elle et lui labourai sans pitié le ventre de mes griffes. Ma colère était telle, qu'à cet instant, désirant plus que jamais vengé mon camarade guerrier et mon mentor, je passa en un éclair un coup de griffe dans la gorge de ma soeur.

Enfin je me calmai complétement, au même moment ou Nuage de Houx poussa un râle sinistre puis, retomba au sol, le corps immobile, ayant cessée de respirer !

Je m'effondrai, épuisé et en pleurs : Nuage de Houx était morte par ma faute. Et bien sûr après une longue discution avec mon chef et mon mentor qui me défendait tant bien que mal ... je fus banni de la forêt.

Je fis la connaissance durant mon exil, de chats de toutes sortes ! Et là ou j'avais trouvé exil, ils avaient tous une grande sagesse et j'ai appris de leur savoir ! Et grâce à eux je compris que ma soeur était devenue une meurtrière dès l'instant ou elle a mangée la baie mystérieuse qui l'a conduite à la folie ! D'après ce qu'on m'a racontée cette histoire de baies était un test du clan des étoiles :

-L'une contenait l'ambition et l'obstination

- L'autre la logique et la loyauté

Et voila comment s' est terminée - ou presque - cette histoire farfelue, MON histoire !

Ensuite je fus fatigué de vivre solitaire et je devins un ancien - oui j'ai vécus solitaire jusqu'à un certain âge - du clan de l'Eau et mon rêve et de transmettre à mon tour ma sagesse à de jeunes chats !

----------
c'est ca ton psychologique et ton apparance? //completement paumée car on respecte pas son code*
***************** :
Du matin au soir,
Pelage brillant.
Au soleil couchant,
Comme au soleil levant;
Ses moustaches dansent dans tout les vents.

Pelage enflammé,
Yeux dorés,
Comme les grands étés.

La nuit, la pleine lune :
Je contemple, le cercle blanc avec rancune.
De tout ces chats pleins d'adresses,
Qui n'ont pourtant pas ma sagesse.

Sage et futé,
Tous disent que je brille de toutes clartés !
Je crois toujours à l'espoir;
Je suis **************ard !
Et tôt ou tard,
Je transmettrais mon savoir !

(j'embroche et je croque le/la premier/ère qui me vole ne serais-ce qu'un vers sans ma permission é_è)



~ R E G L E M E N T ~

    ♦ Avez-vous lu le règlement ? ouais :3
    ♦ Codes → Miam...L'addition please!!! (régales-toi bloody ♥ O/)
    ♦ Comment le trouvez-vous ? Vui ça passe a nan *se rattrape* =p







Dernière édition par Noces des Renards le Ven 3 Aoû - 21:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Kitsune [end]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Techniques de Chinami, petite kitsune~ [en cours...]
» Un Rp avec la Ptite Kitsune? C'est ICI!! 8D
» Lord Demon Ninetails no Kitsune Ô [UC]
» Kitsune - Fiche de personnage
» Kira Yukimura, le kitsune de foudre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StüPid Island :: Le Peuple :: Poste ta prez! :: Presentations Validées-
Sauter vers: